lundi, 17 novembre 2014 00:00

Open source et culture libre... La période des fêtes approche : comment offrir de la musique ou des livres avec les DRM ? Comment choisir ? Fonctionnement :

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Image concours anti-drm Image concours anti-drm

J'ai voulu offrir un ebook en cadeau à partir d'Amazon, triste surprise, le DRM est automatiquement relié à mon compte via le "cloud" d'Amazon, impossible de l'offrir, j'ai donc du supprimer mon achat... Contrariée, j'ai donc décidé de publier sur ces fameux DRM...

Petit tour d'horizon :

Les supports numériques proposant de la musique, des livres, films ou jeux vidéos sont soumis à des protections de toutes sortes, matériels et logiciels (voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_des_droits_num%C3%A9riques) . Qui n'a pas acheté un ebook sur le net, un film dvd ou Blu-ray, ou le dernier album de votre groupe préféré et... de retour chez soi impossible de le lire : la protection étant récente, votre "vieux lecteur" refuse de le lire... Une des protections étant en train de se standardiser de plus en plus est appelée DRM.

Bref, un vrai "casse tête" qui s'avère compliqué d'utilisation : impossible d'écouter notre nouveau cd ou visionner le nouveau film que l'on vient pourtant d'acheter... Alors qu'il est si simple de le télécharger illégalement....

Je vous propose donc un extrait d'un article très bien fait sur le sujet, publié sur le site de framasoft afin de mieux comprendre ce que sont ces fameux "DRM" :

 

"Lorsque vous achetez de la musique, des livres ou des films sur Internet, les DRM sont déjà systématiquement utilisés. Il y a de nombreux types de DRM, tous différents les uns des autres. Pour l’explication, inspirons-nous du système de Microsoft (adopté par la Fnac et Virgin) et voyons, de manière très simplifiée, comment tout cela est orchestré :

  1. Vous venez donc d’acheter un morceau de musique chez un fournisseur, et vous vous apprêtez à le télécharger sur votre ordinateur.
  2. Avant de vous l’envoyer, le serveur de votre fournisseur crypte le fichier avec une clef secrète. Peu de temps après vous recevez votre morceau de musique, crypté mais sans la clef secrète. Le serveur la garde pour le moment.
  3. Vous devez maintenant utiliser un lecteur compatible, Windows Media Player dans notre exemple, pour lire votre musique.
  4. Le lecteur va détecter que le fichier est crypté, et qu’il est donc protégé par un DRM. Il recontacte alors le serveur pour lui demander la clef secrète nécessaire pour poursuivre la lecture.
  5. Avant de la lui envoyer, le serveur demande au lecteur le numéro de série de votre ordinateur.
  6. Le serveur met à jour votre "fiche client" pour y inscrire le numéro de série du morceau de musique concerné suivi de celui de l’ordinateur sur lequel vous désirez l’écouter.
  7. Le serveur fabrique ensuite un fichier que l’on appelle licence. Cette licence contient la clef secrète de décryptage, mais aussi une liste de règles décrivant ce que vous êtes autorisé à faire avec ce morceau de musique.
  8. Le serveur envoie cette licence à votre lecteur qui la "cache" sur votre disque dur.
  9. Le lecteur dispose maintenant du morceau de musique et de sa licence. Il vérifie dans celle-ci que vous avez bien le droit de lire le morceau. Et, si tout est en règle, il peut utiliser la clef secrète pour décrypter le fichier.
  10. Vous pouvez enfin écouter votre musique.

Comprenant mieux le fonctionnement des DRM, on imagine alors mieux les règles (celles contenues dans la licence) qu’ils permettent d’imposer :

  • Si vous transférez le morceau sur une autre machine, le lecteur ne trouvant plus de licence va à nouveau contacter le serveur pour en obtenir une. Votre "fiche" sera mise à jour et le serveur "saura" que vous avez installé cette musique une deuxième fois.
  • Si vous dépassez le nombre maximum d’ordinateurs autorisés (5 avec iTunes), le serveur refuse alors de vos donner une nouvelle licence. Vous devez lui demander de retirer une licence à un ordinateur pour la donner à un autre.
  • La licence peut imposer une limitation dans le temps, une vidéo pendant 2 jours par exemple. Passé ce délai, le fichier pourra être détruit par le lecteur
  • etc...

Enfin, il est important de noter que la gestion de ces DRM est assurée par un ensemble de logiciels généralement fournis par un seul et même éditeur (dans notre exemple Microsoft). Cette suite comprend :

  • Les serveurs de DRM qui fabriquent les fichiers cryptés et les licences. Ils ont été choisis et achetés par votre fournisseur de contenu.
  • Un format de fichier (musical ou vidéo) souvent spécifique à ce même éditeur.
  • Un lecteur de contenu fourni par l’éditeur et généralement seul capable de comprendre le format de fichier ET le type DRM utilisé par les serveurs.

A ceux qui désirent une information plus technique sur les DRM je conseille de lire ces pages décrivant le fonctionnement de windows Media Player."

Extrait de l'article : http://www.framasoft.net/article4286.html auteur : ULHUME - sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Dans le cadre de son projet "degooglisons internet" Framasoft fait un état des lieux de la culture libre sous licence creative commons :

http://framabook.org/ pour les livres,
http://framatube.org/ pour les vidéos,
http://framazic.org/ pour la musique....

Actuellement d'autres solutions sont en cours de recherche, pour plus de simplicité et compatibilité, le watermark, les licences Creative Commons,... Mais le plus dur sera de motiver les fournisseurs qui proposent également les supports matériels et logiciels associés aux DRM...

En attendant mieux, la seule astuce que je peux vous proposer afin de pouvoir exploiter vos cadeaux si vous n'avez pas le support adequate pour les lire sont les convertisseurs de fichiers comme  http://www.zamzar.com/.

Simple d'utilisation, c'est le vétéran en matière de convertisseur de fichiers on-line, il convertit presque tous les formats qu'ils soient audios, vidéos, epub, mobi, images, etc...

Lu 4684 fois Dernière modification le lundi, 17 novembre 2014 16:06

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Ce que nos clients savent...

  • Projet de communication par Internet ? Vous souhaitez être autonome et gérer vous même le contenu de votre site web ? Nous mettons à votre disposition des sites évolutifs, avec une gestion de contenu simple, modifiable par vos soins.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4